Les patch-tests d’extension de cils : Tout ce que vous devez savoir

En tant que stylistes des cils, vous devez bien être au courant des patch-tests. Si vous vous ne connaissez pas ce sujet, vous devez être aidé et savoir quand, pourquoi et comment effectuer un patch-test à vos clientes : lisez ce qui suit ! Nous sommes là pour vous aider.

Qu’est ce qu’un patch-test ?

Un patch-test est un moyen de vérifier si votre cliente va être allergique aux produits que vous allez utiliser pendant la pose de cils qu’elle a choisi. En utilisant une petite quantité de produit sur une surface déterminée, vous pourrez détecter si votre cliente a eu une réaction.

Comment réaliser un patch-test ?

Par exemple, dans un salon de coiffure, une nouveau cliente qui a demandé une coloration, sera automatiquement soumise préalablement à un patch-test, ce qui veut dire que le coiffeur va appliquer une petite quantité de teinture sur la peau du client. Il va pouvoir par conséquent observer si le paraphénylènediamine de la teinture a causé une quelconque réaction sur la peau après un certain nombre de minutes.

Quand on transpose cela à un patch-test d’extension de cils, les techniciennes de cils vont vraiment tester la colle à cils aux cils eux-mêmes. C’est souvent le cyanoacrylate dans la colle qui cause des problèmes, qui irrite les yeux des clientes et même qui cause des réactions allergiques.

Effectuer un patch-test de la colle à cils peut s’avérer bien plus complexe que le patch-test pour la coloration de cheveux. Il ne s’agit pas d’appliquer de la colle à cils sur la peau des clientes, car on sait que l’ascyanoacrylate est un adhésif irritant connu pour la peau.

Que faire pour tester si une client.e est allergique à nos produits : appliquer de 1 à 10 extensions de cils sur chacun des yeux de vos clientes. Vous pouvez aussi tester tous les produits que vous allez utiliser dans le processus de pose des cils, même les produits de prétraitement tels que le primer.

Le patch-test doit être porté de 24 à 48 heures avant la pose.

Rappelez-vous bien que vous ne devez procéder à ce patch-test qu’avec les nouvelles clientes. Donc si cela vous parait rébarbatif, vous n’aurez pas à le répéter sur la cliente une seconde fois (à moins que vous ne changiez la totalité de vos produits).

 

volume russe, extension de cils volume russe, extensions cils, pose de cils, extension cils, extension de cils, kit extension de cils

Combien de temps dure un patch-test ?


Le test en lui même ne dure pas plus que 30 à 45 minutes. Nous vous recommandons de procéder à une consultation avant de procéder à la réalisation du test.
Comme mentionné plus haut, il s’agit de préparer les cils naturels de vos clientes comme vous l’auriez fait avant une pose, et puis appliquer les extensions de cils à travers leur ligne de cils.

Ne vous inquiétez pas, cela ne paraîtra pas étrange : utilisez des extensions de cils très fines qui sont d’une longueur similaire à celle des cils naturels des clientes et on ne les remarquera même pas !

Avec cette technique, vous pourrez déterminer comment votre cliente réagit aux produits que vous allez utiliser.

 

Que se passe-t-il après un patch-test ?

 

Ce que vous devez bien savoir, c’est que les patch-tests ne peuvent pas être à 100% précis et malheureusement ils ne fournissent pas toujours une réponse concluante.

Si votre cliente ne présente pas de signes de sensibilité aux produits que vous avez utilisés, vous êtes libres de continuer à poser des extensions de cils.

Si jamais votre cliente faisait une réaction allergique aux produits utilisés,
vous devez être capable d’enlever les extensions de cils d’une manière sûre et efficace, tout en étant certain d’ôter vraiment la moindre trace de colle à cils, généralement responsable.

Enfin, le plus important à savoir est que si votre cliente fait une réaction sévère aux produits, vous devez l’encourager à prendre un rendez-vous médical.

Nous avons un blog détaillé concernant les réactions allergiques qui vous sera utile.

 

Avez-vous besoin de faire un patch-test à chaque fois ?


Les nouvelles clientes peuvent vous demander à quelle fréquence effectuer ces patch-tests. Soyons honnêtes, ces patchs ne sont pas très agréables !
Heureusement, vous pourrez rassurer vos clientes et leur dire que vous n’aurez qu’un seul patch-test d’extension de cils à réaliser avant leur premier rendez-vous . Malheureusement, il n’y a aucune garantie à ce qu’elles ne développent pas de réaction aux produits au fil du temps, mais si vous avez fait le patch-test avant le premier rendez-vous, vous êtes couverts !
Bien sûr, vous devez vérifier également votre contrat d’assurance pour savoir si vous êtes bien couverts. Certains assureurs ne vous demanderont pas d’effectuer des patch-tests en premier lieu, beaucoup d’autres l’exigeront.

 

Si ce n’est pas précis, avez vous vraiment besoin des patch-tests ?

 

C’est toujours une bonne idée de vérifier auprès de votre compagnie d’assurance s’ils exigent des patch-test ou non, mais en règle générale, ils ne le demandent pas et vous demandent de vous retourner contre votre fournisseur.

En fin de compte, les patch-tests sont à l’entière discrétion de chaque professionnel ; si vous ne voulez pas les utiliser systématiquement, vous devez être sûrs que vos clients sont avertis de tous les risques inhérents à la pose d’extensions de cils. Vous devez leur offrir d’en faire un pour qu’elles puissent prendre une décision éclairée. Si vous faites cela, cela vaut la peine de le noter sur leur carte de consultation, juste au cas où !

London Lash London Lash

Laisser un commentaire